LE BLITZ XL : POUR LE PLAISIR !!
par Philippe Doré

Œeuvre de Mona Bone, gérante des Cavaliers du Ciel, le Blitz XL est un cerf-volant surprenant : annoncé comme un polyvalent, cet appareil ne ressemble à aucun autre. Au bout de vos lignes, vous allez rapidement être confronté à une bête de free-style capable de passer les figures les plus alambiquées, mais aussi de réussir de beaux carrés et toute la gamme des figures de précision.Mais avant d’y arriver, il va falloir vous accrocher… Philippe DORÈ 

Bords d’attaques arqués, voile tendue, queue courte, 6 wiskers, voilà qui est bien inhabituel dans la production des Cavaliers.Parfaitement fini, on le prendrait pour un UL :du mylar, du spi sur l’extérieur, nez en sangle fine, il a l’air faussement fragile malgré sa structure en Avia 230 ! L’accastillage est habituel pour la marque : un mixte d’Avia et de FSD.Le bridage (c’est mon dada)  est complètement innovant : deux brides partent des connecteurs inférieurs et forment un triangle amenant le point de tire des lignes très en arrière.
 

blitz

bridage

 

 Caractéristiques techniques

 Le décollage s’effectue en tirant franchement sur les lignes.

En vol, on se rend vite compte qu’il a été plutôt conçu pour le free-style et les ballets vifs et syncopés que pour la précision pure et dure.Le Blitz est un joueur, ce qui pour un cerf-volant de cette taille est plutôt rare, cependant en le pilotant avec de petits gestes à la Robo, sa précision est très acceptable.Les lignes droites sont parfaites, sans le moindre gigotement intempestif. L’appareil est d’origine réglé lourd, il est tractant dans le vent soutenu et, comme ses grands frères de la gamme, il est puissant.

Avec un peu de temps, les figures classiques s’enchaînent impeccablement à condition de manipuler le Blitz avec des mouvements très sobres.

Ceci dit, rien n’est simple et il faut le travailler avec acharnement pour obtenir des figures parfaites, mais la lisibilité et la rapidité de celles–ci sont telles que ça vaut le coup de bosser un minimum.Il est temps de passer aux choses sérieuses : un stop, je fouette une ligne, l’Axel est exceptionnel :le Blitz vire complètement à plat autour de sa virole à une vitesse très élevée. 

Je tente la cascade et, c’était prévisible, il est indispensable d’être à la fois véloce, précis et de bien relâcher la ligne inférieure pour obtenir une figure à la fois belle et bien en rythme.

Le fade, le 540 et l’ensemble des autres figures de free-style demandent les mêmes efforts pour être correctement réalisés tant la bête est réactive. 

Après plusieurs jours de vol, j’ai éprouvé un plaisir énorme avec le Blitz.Ce n’est pas un appareil facile, mais quel bonheur d’arriver à le maîtriser (un peu…) !

 Aujourd’hui, vous avez le choix : vous prenez un cerf-volant qui passe tout sans vous poser trop de problèmes ou vous vous agrippez à cette nouveauté des Cavaliers et vous travaillez avec comme perspective de faire progresser votre pilotage en comprenant réellement ce que vous faites.

 Après le Rialto et le Styx, les Cavaliers du ciel nous proposent un nouvel appareil au potentiel énorme. Savez vous ce qu’a dit mon champion préféré, Richard Debray, après l’avoir essayé durant 25 mn à Saclay ?

 « ÇA CALME !!! »

Philippe Doré pour Eolemag 

sommaire-tests